sublum
connaissance


Prose de nuit

par Sublum



La pâle lueur nocturne joue sur ta peau endormie. Le voîle protecteur de nos nuits ondule sous la brise. Tu tressaille légèrement. Je remonte le drap et te couvre les reins à regrets. Demain, tu pars et pourtant tu dors.

Des immeubles, il y en a aussi. Des jardins, il y en a aussi. Des rues, ce sont les mêmes. Qu'a donc cette ville de plus que celle où je vis ? Ta respiration a changé. Tu te tournes sur le côté.

Dehors les lampadaires s'éteignent. Au loin, un chat miaule, sans doute par compassion. Petit à petit, le sommeil a raison de moi. Je lutte pour ces derniers instants à tes côtés. Les poêtes ont menti : le temps ne s'arrête pas. Demain, aujourd'hui, tu ne seras plus là.

Je ne sais pas quand tu reviendras...



Retour



© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact