Sublum : histoires erotiques ou de science-fiction
histoires érotiques
histoires erotiques


tchat rencontre


Le parc


par 5dechanel1



Ils se sont parlés pendant des jours et des nuits sur le forum,
Et n'y tenant plus, un soir, vers minuit, il a voulu la voir,
Il lui donna rendez-vous dans le parc en face de chez elle,
Pas grand monde dans ce boulevard à cette heure tardive,
Surtout qu'elle habitait le quartier le plus chic de cette ville du Sud de la France,
Où il n'y a que villas et propriétées entourées de jardins et piscines, un endroit fabuleux au bord de la Grand'Bleue,
Il arrive le premier, normal, ces dames de la côte se font toujours attendre,
Il entend un léger froissement de feuilles par terre,
Et, la voilà
Elle se trouve juste derrière lui, il sent son souffle, elle ne dit rien,
Il se retourne, il la regarde, enfin il la voit, c'est un soir de pleine lune,
Elle s'était un peu décrite, mais il ne pensait pas qu'elle était si jolie,
Elle sentait ce parfum dont elle lui avait souvent parlé, mais qu'il ne connaissait pas, un parfum subtil, et sûrement très cher,
Elle avait un joli imperméable couleur sable qui laissait entrevoir un tailleur noir sans col,
Un de ces ensembles griffé de la même marque que son parfum,
Et qui laissait voir la naissance de sa poitrine, une belle poitrine, non soutenue par un soutien gorge, elle n'en mettait jamais
Elle l'a trouvé plus jeune qu'elle ne le pensait,
Il devait avoir entre trente et trente trois ans, elle en avait dix de plus,
Il était beau comme un Adonis, une peau pâle fine, des cheveux plus longs que la normale pour un homme,
Des yeux bleus, il était plus grand que ce qu'elle pensait, mais fragile aussi, elle le sentait à fleur de peau, elle voulait le protéger, il était sensible et elle l'avait deviné de par ses phrases de poête et maintenant de visu,
Il la prit par la main et l'approcha de lui à quelques centimètres seulement
Il la regarda droit dans les yeux, elle avait des yeux très noirs et rieurs, des cils très longs,
Elle était légèrement maquillée, sa bouche était rose nacré et pulpeuse à souhait,
Il était subjugué et même plus,
Elle avait un sourire éclatant et ses dents étaient petites et bien rangées,
Elle s'approcha un peu plus et ils s'embrassèrent, un baiser long et interminable s'ensuivit,
Ils s'assirent sur un banc, qui leur tendait les bras,
Elle enleva son imperméable et resta en tailleur,
Il reposa ses lèvres sur cette bouche qui réclamait le baiser,
Sa bouche était chaude et sa petite langue nerveuse,
Elle ouvrit sa veste avec des gestes lents, les boutons étant durs à enlever de leur boutonnière,
Et là, deux seins gonflés de ce plaisir qu'elle attendait s'offraient à ses mains fines de pianiste,
Il les carressa un moment, il rapprocha sa bouche et commença à les sucer, il la sentait frémir,
Elle commençait à bouger doucement, il sentait qu'il fallait qu'il descende ,
La jupe courte fut remontée et il descendit au milieu de ses cuisses légèrement écartées,
Il les ouvrit un peu plus avec sa tête, ses cheveux lui chatouillaient l'intérieut de celles-ci, Et là, devant ses yeux bleus il vit d'autres lèvres qui s'offraient à lui avec un petit bourgeon rose comme une fleur de printemps, Il commença à la lécher, comme une chatte qui laverait ses petits avec sa langue, par petits coups d'abord et avec un peu plus de fougue au fur et à mesure,
Et là, n'y tenant plus elle laissa échapper quelques gouttes transparentes,
Elle a commencé à se cambrer en sentant ce plaisir qui allait arriver,
Il le sentit lui aussi, sa verge était gonflée, il n'en pouvait plus,
Il voulait atteindre le nirvana en même temps qu'elle,
Il s'est assis sur elle et lui a mis son mystère tout au fond de sa cavitée mouillée et chaude, et avec un petit va et vient imperceptible sa sève a fini par couler dans ce ventre brûlant,
Ils ne se retinrent plus et là les deux ans d'attente s'envolèrent dans un spasme angélique,
Ils restèrent un moment l'un dans l'autre, ne faisant plus qu'un seul être, en savourant l'instant sublime qu'ils venaient de passer,
Elle rajusta les boutons de sa veste, descendit sa jupe, pris son imperméable sur son bras et s'en alla sur ses talons aiguille comme elle était arrivée, sur la pointe des pieds, le laissant seul sur ce banc dur et froid maintenant qu'elle était partie,
Il l'a regardée pensant qu'il venait de se réveiller et qu'il avait fait un rêve merveilleux,
Non, il n'avait pas rêvé car son parfum était toujours imprégné dans sa chair et sur les contours de sa bouche,
En rentrant, il lui a écrit un mail pour lui parler de l'instant magique qu'elle lui avait donné et qu'elle avait vécu en même temps que lui, aussi passionnément,
Elle n'a jamais répondu à son mail.



Laissez vos impressions à l'auteur : 5dechanel1



tchat rencontre



Retour vers les histoires erotiques



© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact