Sublum : histoires erotiques ou de science-fiction
histoires érotiques
histoires erotiques


tchat rencontre


Complexe sportif


par 5dechanel1



Thierry était l'entraîneur de tennis de mon fils. Très beau garçon la quarantaine, bronzé, imberbe; grand, un sourire éclatant, un adonis. Un rêve pour une femme. J'avais amené mon fils à ses cours d'entraînement du mercredi après midi. Je le laissais donc mais ce jour là c'était deux heures de cours théoriques. Et ce n'était pas ce Thierry qui les donnait mais un autre.

Ce fameux Thierry me voyant seule aller et venir dans le patio m'invita à boire un verre de jus d'orange au bar du tennis-club grand complexe sportif. Pas grand monde, les parents laissant leurs enfants et revenant les chercher plus tard. Nous nous asseyions devant le bar sur de hauts tabourets de rotin. Nous commençons à déguster le jus d'orange servit avec des pailles et me voilà en train d'aspirer celui-ci en regardant ce Thierry droit dans les yeux. Une lueur s'y fit sentir et me demandais pourquoi. Je m'arrêtais de boire en lui disant :

- mais pourquoi me regardez vous de cette manière boire mon jus d'orange ?
- il me répondit : je regardais votre bouche bien dessinée sucer cette paille en aspirant votre boisson.
- ah bon et que vous inspire donc ce mouvement
- beaucoup de choses, mais une bien particulière me dit-il.

Nos consommations terminées nous nous levons des hauts tabourets et je me retrouve par terre. Thierry me relève mais ma cheville est douloureuse. Il me prend dans ses bras et me transporte dans une salle de gymnastique attenante au bar. Il m'allonge sur une table m'enlève la chaussure et commence à me masser la cheville de bas en haut. Il a de jolies mains fines et douces et, ce faisant, il m'enlève l'autre chaussure et commence à me masser la cheville où je n'ai pas mal.

Et le voilà qu'il remonte doucement ses mains sur mes cuisses jusqu'en haut de l'aine. Il m'enlève le string avec ses mains. Je le vois me regarder dans les yeux et s'approcher en se passant la langue sur ses lèvres. Je sens que je commence à mouiller sérieusement, le massage de bas en haut commencé m'ayant déjà pas mal émoustillée. Et le voilà qu'il se penche sur mon triangle offert, écartant mes cuisses avec sa tête et commençant à me sucer doucement mais avec une langue si nerveuse que j'atteins déjà un début de plaisir.

Il s'arrête enlève son short écarte un peu plus mes cuisses et mets son pénis au milieu de ma chatte qui est déjà pas mal ouverte par ses vas et viens de langue et de sa bouche sans compter mon envie de lui. Et là il me prend sur le bord de la table, il rentre, il sort dans ma chatte ; son sexe est dur, il gémit, je le sens prêt à mettre son sperme au fond de mon vagin, je vais jouir moi aussi. Là, oui, oui, à la seconde, je jouis il attend la fin de mon orgasme, je suis trempée. Il se retire et son sperme jaillit sur mon ventre, au milieu de mes seins, jusque sous mon menton, c'est chaud, ça sent bon, il essuie son pénis sur mes lèvres et me reprends encore une fois et là, la jouissance recommence pour tous les deux en même temps dans un seul gémissement. Le Nirvana en jaune et bleu.

Nous nous rajustons comme nous pouvons, nous allons prendre une douche et nous nous séparons sans un mot.

Mon fils a fini son cours, il sort de la salle et nous repartons vers la voiture pour rentrer chez nous. Je ramène tous les mercredi mon fils à ce complexe sportif, mais Thierry a été muté dans un autre complexe. Je ne l'ai jamais revu. Cela fait dix ans mais j'y pense tous les mercredis, en espérant qu'un autre Thierry m'invite à boire une orangeade avec une paille que je sucerais de la même façon, on ne sait jamais.



Laissez vos impressions à l'auteur : 5dechanel1



tchat rencontre



Retour vers les histoires erotiques



© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact