Sublum : histoires erotiques ou de science-fiction
histoires érotiques
histoires erotiques

tchat rencontre

Le dos


par Tanganistika



Il m'avait raccompagnée chez moi après une folle nuit passée à danser l'un en face de l'autre sur des rythmes endiablés, déhanchements, frôlements, jamais un véritable contact physique entre nous, juste la transe de la danse qui nous avait réunis dans une espèce de bulle, un espace confiné.

A l'époque, j'habitais une minuscule chambre de bonne sous les toits de la capitale.

Nous étions fatigués, nous avons bu un grand verre d'eau sans dire un mot ou presque, juste son regard qui sondait le mien, l'esquisse d’un sourire, une espèce de tension dans l'air de cette pièce exiguë.

Il a posé son verre, a marché doucement, faisant le tour de moi Je n'osais pas bouger. Il s'est arrêté contre mon dos, s'est approché et m'a murmuré à l’oreille que le dos des femmes le fascinait, en glissant ses mains sous mon haut pour les poser au creux de mes reins. Il était extraordinairement doux, lent et posé. Il a doucement ôté mon bustier et m'a invitée à m'allonger sur le ventre, au milieu des coussins. Là, ses mains ont entamé un somptueux ballet sur mon dos, tantôt effleurant à peine ma peau frissonnante, tantôt insistant davantage, glissant de haut en bas, caressant ma nuque, serpentant le long de ma colonne vertébrale, frôlant la naissance de mes fesses Puis j'ai senti son souffle entre mes omoplates soupirs. Chair de poule. La pointe de sa langue dessinant un chemin sinueux sur mon épiderme, s'attardant sur chacune des fossettes au bas de mon dos a fait place à un souffle léger qui retraçait le chemin, là où la peau était encore humide Frissons à nouveau, je n'avais jamais ressenti une chose pareil.

Il a doucement fait glisser ma jupe et mes dessous, j'étais nue, toujours allongée sur le ventre, frémissante et le désir brûlant dans mes entrailles, irradiant mon corps tout entier Il a simplement effleuré mes fesses avec le dos de sa main. Ce contact m'a électrisée, puis sa bouche s'est immiscée le long de mon sillon, délicatement, avec délectation, tandis que ses mains caressaient à nouveau l'objet de sa fascination.

Il m'a fait jouir de cette façon, sans me pénétrer juste dans un frôlement ; ce fut une expérience unique, intense, éclatante. Je ne pourrai l'oublier.

Visitez le Blog de Tanganistika.



Laissez vos impressions à l'auteur : Tanganistika


tchat rencontre


Retour vers les histoires erotiques



© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact