Sublum : histoires erotiques ou de science-fiction
histoires érotiques
histoires erotiques

tchat rencontre

Un lit de pierres


par Sublum



La voiture hoquette au rythme du chemin chaotique. Les bifurcations s’enchaînent les unes après les autres pour mieux nous perdre. Nous approchons du berceau de la vie, là où la fée électricité n’a jamais daigné se pencher, laissant le paysage intact et naturel. La civilisation se trouve loin derrière nous, plus aucun signe ne nous la révèle. La montagne aride et odorante du sud nous accueille, sauvage, pour notre étreinte interdite. Le véhicule stoppe. Nous nous enfonçons dans la brousse, cherchant de l’ombre, une denrée rare dans ces hauteurs coupées du monde.

Comme un rituel, nous étendons la couverture sur un lit de pierre. Le destin cruel nous a fait choisir entre les morsures du sol caillouteux ou les coups d’un soleil de plomb. Le désir ne se fait plus attendre. Il s’empresse, nous presse de lui céder. Les mots sont superflus. Nos sens parlent, s’emmêlent et nous emportent. Le panorama est d’autant plus grandiose que pas une âme ne vient le troubler. Nous nous déshabillons de concert, retournant à notre tenue primordiale. Je suis Adam. Tu es Eve. Je suis Celui. Tu es Celle.

Mes caresses poursuivent les tiennes le long de nos chairs enlacées. Mes frémissements font échos à tes frissons d’envies. Chaque parcelle de ton corps est avide de mes douceurs prodiguées. Ma virilité se gonfle, se tend, pleure ton absence trop longtemps refoulée. Ta bouche se mue en caresse. Mes lèvres se métamorphosent en baisers passionnés. Nos parfums se découvrent, s’explorent mutuellement. Les insectes s’inquiètent de l’apparition de cette nouvelle créature que nous formons tous les deux par nos ébats intenses. Lascivement j’ondule, tu ondules, nous ondulons. Les vagues de plaisirs déferlent, nous terrassent.

Je tremble, j’ai mal. Mes muscles souffrent le martyr et je sens les tiens sur le bord de flancher. Les positions se succèdent, repoussant nos limites. La jouissance nous dope et nous poursuivons nos jeux amoureux, bien déterminé à aller jusqu’au bout de l’extase. L’ombre a depuis longtemps disparu. A la chaleur de nos troubles vient s’ajouter celle du soleil infernal. Il est temps de mettre le point d’orgue pour quitter ce lieu maudit et de le sublimer à jamais par nos passions coupables. Sans autre signal, ton râle dévale le flanc de la montagne et ma semence irradie ton bas ventre.

Le lit de pierre nous a meurtris de bleus. Nous arborons nos blessures comme autant de preuves de l’amour que chacun voue à l’autre. Nous rions de nos folies quand j’affûte soudain mes sens. Quelqu’un est là. Je le sens. Nos affaires se rangent dans un soupir. Nos vêtements sont ravit de nous protéger à nouveau. Nous sortons de ce lieu secret dont nos vives émotions garderont précieusement la clé.

Des chasseurs sont là. Nous aurions du nous méfier. Heureusement, ils n’ont rien vu. Ces moments là, nous ne les partagerons pas. Le véhicule nous attend tel un four réglé au maximum. Nous empruntons la route de l’enfer à rebrousse temps, perdus dans les mêmes pensées. Nos sourires et regards complices seront les seuls témoins de ce changement qui vient de se produire. Il y avait un avant. Il y aura un après. Entre les deux : un simple lit de pierres.



Laissez vos impressions à l'auteur : Sublum


tchat rencontre


Retour vers les histoires erotiques



© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact