sublum
connaissance


CHARISME ET LEADERSHIP


En finir avec la frustration


par Sublum



Personne n’aime se sentir frustré et pourtant on peut apprendre à ne plus l’être. La frustration naît du désaccord entre ce que l’on imagine que la réalité sera et ce qu’elle est en fin de compte. Le remède est donc simple. Arrêtons de croire à toute sorte de choses et faisons le choix de penser que nous ne savons rien de ce qui va se produire.

Arrêtons de penser que nos actions nous mèneront forcément au but. Finissons de croire que les gens sont comme ci ou comme cela. N’ayons pas d’idée claire sur ce qui va se passer et qui finalement ne se produit pas. Cessons de nous prendre pour des devins et nous serons plus heureux. Car en empruntant le chemin de la non connaissance, vous oublierez ce qu’est même le sentiment de frustration.

Ne vous attendant à rien de particulier, votre vie ne sera qu’une suite de surprise qui vous ravira à chaque instant. N’ayant jamais d’a priori sur rien ni personne, vous ferez face immédiatement à n’importe quelle type de situation telle qu’elle se présentera réellement. Ne pensant pas réussir, vous n’aurez pas de regret et vos actions ne seront jamais vaines. Elles seront librement choisies sur des bases solides et non sur des promesses qui ne seront pas tenues par l’avenir.

Quand vous saurez marcher sur le flanc d’une montagne sans penser la gravir. Quand vous saurez emprunter le chemin des commerces sans imaginer pouvoir acheter quoi que ce soit aujourd’hui. Quand vous passerez des contrats prévoyant le cas où l’autre ne les respectera pas. Quand vous saurez complimenter une personne sans croire qu’elle en sera heureuse, alors vous serez en possession des atouts qui vous permettront d’accéder au bonheur.

N’ayant pas d’objectifs, rien ni personne ne pourra vous contrecarrer. N’ayant pas d’idées sur le monde, rien ni personne ne pourra vous déstabiliser. Ne croyant que rien est à vous, on ne pourra rien vous prendre. Quand vous saurez agir sans avoir dans l’idée de faire quoi que ce soit, vous aurez fait de la sagesse votre plus grande vertu.

En conclusion, là où d’autres voudraient ouvrir des portes, contentez-vous de tourner des poignées. Semez des graines mais ne vous attendez pas à voir pousser l’arbre. Il n’y a qu’en ne sachant rien que vous pourrez, un jour, comprendre le monde. Il n’y a qu’en ne faisant rien que votre action prendra tout son sens.




Retour



© 2005 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact