sublum
connaissance


La Main de Dieu

par Erotica51



Etions-nous préparés à ce qui allait se passer, dans quelques jours à peine? Evidemment, non; de toute façon, il était déjà trop tard pour admettre que notre monde ne tournait plus rond.

Les plus éminents spécialistes avaient tenté d'attirer l'attention des dirigeants de chaque pays. Après de nombreuses réunions, dans le monde, ceux ci avaient pris de bonnes résolutions, autour d'un repas pantagruelique aux frais de la population affamée.

La journée du 3 aout s'était déroulée bizarrement. Le ciel restait trop bas. La lune refusait de partir bien que la journée s'avança. Les oiseaux s'étaient tus et restaient cachés sous les feuilles des arbres, pressentant un danger qui avançait.

A midi, l'air devint étouffant. Un vent violent commença à se lever puis à tout dégager sur son passage. Les gens commençèrent à s'affoler, se réfugiant chez eux, effrayés. Une pluie diluvienne se mit à tomber. Une chaleur oppressante commença à s'élever, faisant transpirer tout le monde, abondamment.

Ce fut comme un immense coup de balai silencieux qui fit voler dans l'air des particules brûlantes, encore incandescentes. Chacun tentait de s'abriter les yeux, s'échappant en courant, tenter de rentrer chez eux, sous cette pluie brûlante.

Dans l'allée principale du village, un homme d'un certain age, à la longue tunique blanche, marchait en hurlant, montrant son poing vengeur vers le ciel :

- Voici la main de Dieu! mécréants ! Demandez pardon pour vos actes ! à genoux! Prosternez-vous face au dernier jugement !

Sa longue barbe blanche tremblotait sous la violence du vent. L'homme bien que vieux paraissait impressionnant malgré ses propos incohérents.

La foule courait dans tous les sens. Les rues commençèrent à se fissurer, dangereusement. L'air devenait irrespirable. On entendit un fracas terrifiant. Un immeuble immense venait de s'effondrer. Les autres basculaient comme des jeux de cartes, dans un fracas terrifiant.

L'homme vit une femme s'effondrer, sous un morceau de béton. Son sang éclaboussa l'air dans un giclement de gouttes écarlates. On entendit le vagissement d'un nouveau né. L'homme s'approcha, vit l'enfant emmailloté qui hurlait, venait de tomber au sol, bien que sa mère ait tenté jusqu'au bout de le protéger.

Calmement, il se baissa, soulevant l'enfant délicatement, le pressant contre lui, pour le rassurer, puis continua à marcher, en psamodiant :

- Voici la main de Dieu venu vous punir! Demandez pardon pendant qu'il en est temps.
- Vieux fou! hurla un homme cherchant à se refugier

Combien de temps dura ce chaos ? Difficile de le dire. Quand tout s'arrêta, la ville n'était plus qu'un amas de ruines, de corps enchevêtrés sans vie.

Seul, la silhouette d'un vieillard continuait d'avancer, tenant dans ses bras, un bébé pendant que de jeunes enfants apeurés, hypnotisés, le suivaient, calmement...



Fruitymag, votre magazine au contenu libre de droit



Retour




© 2005-2008 sublum.com | Tous droits réservés | Plan du site | Contact